Lettre à l’homme qui m’a quittée

Il y a de ces départs auxquels on ne s’attend pas, qu’on ne voit pas venir, qui nous surprennent comme une gifle au visage. Mais toi, je le savais. Je le savais depuis le début que tu me quitterais un jour. Et au fond de moi, j’étais heureuse de ton départ car je savais que c’était pour le mieux.

Cela fait maintenant 3 mois que tu m’as quittée. Quand tu es parti, je n’ai pas versé de larmes, non. Parce que je suis une femme forte, indépendante. On s’est dit au revoir sur le seuil de la porte, toi qui partait avec tes valises, moi qui te regardais avec des yeux doux.

Déjà 3 mois que tu es parti, mais sache qu’il n’y a pas une journée sans que je pense à toi. C’est fou comme le temps passe vite, comment l’être humain a cette capacité de s’adapter rapidement à une situation, à un changement. Je pense à toi, oui, mais je ne reste pas en boule dans le divan à manger de la crème glacée et à regarder des séries sur Netflix (désolée pour le cliché). Je continue à vivre ma vie. Je vais au gym et à l’épicerie seule, je pellette l’entrée comme une grande, je cuisine en pensant seulement qu’à moi. Je dois même avouer que j’y ai pris gout d’être seule, parfois.

Ton départ m’a fait réaliser 2 choses tellement importantes. La première, c’est que je suis bien avec moi-même. La solitude ne fait pas peur, au contraire. Trop souvent, on se noie dans des habitudes, dans un train de vie qu’on croit aimer et qui n’est au fond qu’un filet de sécurité par peur se retrouver seule. La deuxième, c’est justement que je l’aime notre vie à 2, qu’on forme un beau duo et que j’ai hâte de te retrouver.

Tu m’as quitté pour seulement 15 semaines. Tu reviens bientôt et c’est tant mieux ainsi car ton humour douteux, tes douces caresses et même ta mauvaise humeur (c’est la vie) me manquent.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *